Investisseurs

Des entreprises suisses et internationales ont confirmé leur engagement en faveur de Cargo sous terrain (CST) à la condition que la loi fédérale correspondante entre en vigueur. CST répond ainsi aux exigences de la Confédération consistant à démontrer l’intérêt de l’économie privée pour la réalisation. Une délégation de CST a présenté aujourd’hui à la conseillère fédérale Doris Leuthard la feuille de route de la prochaine phase du projet pour le développement d’un réseau logistique. Elle comprend un plan de financement avec un capital propre de 100 millions CHF, principalement de Suisse, afin d’obtenir l’autorisation de cons- truire le premier tronçon partiel entre Härkingen et Zurich.

Une série de partenaires actuels de CST SA ont manifesté leur intention d’augmenter leur par- ticipation dès que la loi CST sera entrée en vigueur. Il s’agit de Coop, Mobiliar, Migros, la Banque cantonale de Zurich, La Poste Suisse et Swisscom. Ils seront soutenus par d’autres partenaires qui feront profiter de leur savoir-faire lors de la réalisation du projet. Il s’agit notamment de Crédit Suisse, de Helvetia Assurances et de l’entreprise de mécatronique Gotthard 3 (une entreprise du groupe Antrimon) de Suisse, du développeur européen d’infrastructures Meridiam et du Dagong Global Investment Holding Group chinois, actif dans les secteurs développement technologique, conseil en investissement et investissements infrastructurels.

Des représentants du consortium ont présenté aujourd’hui à la conseillère fédérale Doris Leuthard leurs entreprises et leur intérêt pour le développement du projet. Ils ont souligné leur vision commune de la création d’un système logistique innovant bénéficiant à l’économie et aux foyers privés. Le capital de 100 millions CHF prévu pour le projet, en majorité de la Suisse, sera mis à disposition dès l’entrée en vigueur de la loi CST.